Robots intelligents se chargent des rayonnages

Posted By : Enaie Azambuja
Robots intelligents se chargent des rayonnages

Si le robot de préhension TORU de Magazino est aussi polyvalent, c'est grâce aux micro-entraînements et aux contrôleurs de mouvement de FAULHABER. Dans le contexte de la croissance continue du secteur de la vente en ligne, la logistique et les flux de matériel sont des domaines très convoités pour expérimenter le progrès technique, avec pour objectif d'accroître l'efficacité grâce à l'automatisation et à la numérisation.

Magazino, jeune entreprise de Munich (Allemagne), a entrepris d'allier intelligemment le déplacement autonome et la robotique. La solution s'appelle TORU et dispose des atouts nécessaires pour révolutionner le monde de la logistique.

Pour les opérations de manipulation du robot logistique au déplacement autonome, Magazino utilise des solutions d'entraînement de FAULHABER avec contrôleur de mouvement intégré.

Leur vision est clairement formulée : Magazino souhaite créer le premier entrepôt du monde à réfléchir et agir de manière autonome - et ils sont bien partis pour y parvenir. Le nouveau robot de logistique s'appelle TORU et fait actuellement ses preuves dans des tests pratiques chez les principaux prestataires de services d'expédition.

Ces derniers emploient surtout le système intelligent à déplacement autonome pour aller chercher les boîtes à chaussures lors de la préparation des commandes. TORU est conçu comme un robot contrôlé par la perception.

Grâce à l'utilisation de caméras, du traitement d'image, de capteurs et de l'intelligence artificielle, il est en mesure de percevoir et d'interpréter correctement son environnement, puis de s'en servir pour prendre des décisions.

Le robot crée sa propre image de son environnement

Prendre des décisions ? Lorsque TORU reçoit l'ordre de prélever une certaine paire de chaussures, il obtient tout d'abord l'adresse dans l'entrepôt et un code à barres. Ainsi, le robot connaît l'emplacement de la cible et peut naviguer directement jusqu'à l'adresse.

La colonne de levage située à l'avant du véhicule effectue ensuite une rotation de 90° vers le rayonnage, un préhenseur se déplace jusqu'à l'emplacement spécifié et c'est alors que TORU commence à prendre des décisions par lui-même.

À l'aide d'images de caméra en trois dimensions, le robot produit tout d'abord une image de la situation actuelle. « Le rayonnage contient-il ne serait-ce qu'une boîte à chaussures ? Le code à barres approprié est-il présent ? Suis-je en mesure de saisir le carton ? Il a peut-être été décalé de quelques centimètres et risque de se coincer lors de l'extraction ? »

Le porte-parole de Magazino, Florin Wahl, utilise ces questions pour décrire les tâches principales de l'analyse visuelle. Les réponses correspondantes font du système de Munich un système unique.

Si un ordre de prélèvement concerne un carton qui a été placé un peu de travers sur le rayonnage par un employé, le robot essaie d'adapter son processus de préhension aux circonstances.

Si TORU détermine que la préhension n'est toujours pas possible, la tâche est renvoyée au système et un employé de l'entrepôt devra exécuter manuellement cet ordre de prélèvement.

Si aucun problème n'est détecté, la tâche de manipulation des boîtes à chaussures revient principalement aux entraînements de FAULHABER. Des contrôleurs de mouvement, des micromoteurs C.C. de type 3242 à commutation graphite, des réducteurs planétaires et des vis filetées forment un système d'entraînement linéaire qui sert à sortir ou rentrer une languette métallique.

Dans ce cas, la tâche est de combler le vide entre le véhicule et le bas du rayonnage. Le chemin est ainsi nivelé pour permettre l'extraction des cartons sur une surface plane, avec une pression négative.

Comportement de surcharge puissant

Pour le positionnement du préhenseur à aspiration le long d'une crémaillère, Magazino utilise des entraînements du type 3268 de FAULHABER. Avec une puissance de 62 watts, les moteurs C.C. sans balais fournissent des couples nominaux allant jusqu'à 72 mNm en régime continu.

Les couples de pointe jusqu'à 96 mNm s'avèrent intéressants pour Magazino. La capacité de surcharge est décisive pour surmonter les couples de décollage lors de la manipulation des boîtes à chaussures.

« Nous avons besoin de moteurs offrant une densité de puissance élevée. », explique Raphael Vering du département du développement et ingénierie chez Magazino. Étant donné que les couples de pointe ne sont sollicités que pour un très court laps de temps, il n'y a aucun risque que les moteurs surchauffent.


Connectez-vous afin de laisser un commentaire

Laissez un commentaire

Aucun commentaire




Plus des articles de Dr. Fritz Faulhaber GmbH & Co. KG

Sign up to view our publications

Sign up

Sign up to view our downloads

Sign up

RF & Microwave 2019
20th March 2019
France Paris Expo, Porte de Versailles