Améliorer la qualité des mammographies

13th March 2018
Source: CSEM
Posted By : Enaie Azambuja
Améliorer la qualité des mammographies

G-ray Medical Sàrl développe un détecteur ultra-performant dédié aux applications médicales, en particulier à la mammographie. Associée au CSEM, la startup neuchâteloise s’appuie sur sa révolutionnaire technologie latenium. Axée autour d’un imageur rayons X à comptage de particules, cette solution prometteuse doit permettre d’améliorer la qualité des images obtenues lors d’examens tels que le dépistage du cancer du sein.

Le cancer du sein représente la forme de cancer la plus courante chez les femmes. Depuis le début du 21ème siècle, une hausse des cas chez les jeunes femmes est notamment observée.

Pour maximiser les chances de guérison, un diagnostic précoce et fiable de la maladie est crucial. G-Ray Medical Sàrl entend offrir une nouvelle génération d’imageurs à rayon x au monde médical grâce à sa technologie électronique latenium. Pour ce faire, la startup neuchâteloise va poursuivre sa collaboration avec le CSEM.

Déjà associés dans le projet Novipix, initié par le Fonds National Suisse, les deux partenaires ont démontré l’efficacité des technologies de G-ray Medical, notamment le collage covalent à basse température de deux galettes de Silicium. Leur collaboration a permis la finalisation d’un détecteur de rayons X novateur.

« Cette nouvelle collaboration va nous permettre de démontrer l’énorme potentiel du développement de l’électronique pour notre détecteur», se réjouit Philippe Le Corre, CEO de G-ray Medical.

«Le principal défi est désormais de miniaturiser les pixels du capteur et de minimiser la consommation énergétique du système, tout en offrant une imagerie radiographique de très haute qualité », explique Pierre-François Rüedi, chef du projet au CSEM. Selon le professeur Daniel Rüfenacht, spécialiste en radiologie auprès du groupe Hirslanden, le potentiel du projet est significatif :

« Le développement des composants électroniques du détecteur doit permettre de capturer et de traiter les informations des images de manière plus détaillée, à une vitesse aussi rapide que celle de l’œil humain ». A ses yeux, de tels progrès sont attendus par le monde médical, mais pourraient aussi profiter à d’autres domaines scientifiques.


Connectez-vous afin de laisser un commentaire

Laissez un commentaire

Aucun commentaire




Sign up to view our publications

Sign up

Sign up to view our downloads

Sign up

RF & Microwave 2019
20th March 2019
France Paris Expo, Porte de Versailles