Électronique autoréparatrice à l'aide de métal liquide GaIn - Partie 5

24th July 2018
Posted By : Enaie Azambuja
Électronique autoréparatrice à l'aide de métal liquide GaIn - Partie 5

Cette semaine, nous avons appris l'existence d'un nouveau polymère imprégné de métal liquide, fait d'un alliage gallium-indium, qui peut être utilisé pour former des circuits qui se réparent d'eux-mêmes après avoir été endommagés. Aujourd'hui Eric Markvicka et moi concluons notre conversation.

Jim : Où pensez-vous que ce champ d'expérimentation vous mènera ?

Eric : L'autoréparation électrique est une propriété importante, mais le matériau ne se régénère pas mécaniquement après un dommage. L'étape suivante pour nous sera de concevoir et d'étudier un matériau conducteur mou capable d'autoréparation électrique et mécanique sans intervention manuelle.

Jim : Cela semble être la prochaine étape logique.

Eric : Si nous y parvenons, nous pourrons aboutir à des machines d'ingénierie et d'électronique qui imitent l'extraordinaire plasticité des tissus biologiques naturels.

Jim : Cela semble parfait pour des applications où les humains ne sont pas présents. D'ailleurs, j'ai cru comprendre que les circuits à métal liquide peuvent aussi être utilisés comme capteurs de pression. Quels seraient les avantages d'un capteur LMEE ?

Eric : Le composite LM-élastomère ne serait pas idéal pour une utilisation en tant que capteur de pression traditionnel. Le câblage conducteur a un couplage électromécanique négligeable. En s'étirant jusqu'à 50 % par contrainte, l'augmentation maximale de la résistance est inférieure à 10 %. En revanche, pour un canal microfluidique de métal liquide, on s'attendrait à une augmentation de 125 % pour la même contrainte. Une telle augmentation caractéristique de la résistance du circuit n'est pas souhaitable pour la plupart des applications de circuit et de transmission de puissance.

Jim : Existe-t-il d'autres types d'applications de détection pour lesquelles cela pourrait être utilisé ?

Eric : Potentiellement, le composite LM-élastomère pourrait être utilisé pour détecter des dommages (coupure, déchirure ou perforation) en surveillant les changements locaux de conductivité électrique.

Jim : Je pense qu'il y aura des lecteurs qui réfléchiront à de nouvelles façons d'utiliser ce fascinant matériau. Eric, merci beaucoup de nous avoir accordé du temps.

Eric : Merci encore pour l'intérêt que vous portez à notre travail !


Connectez-vous afin de laisser un commentaire

Laissez un commentaire

Aucun commentaire




Sign up to view our publications

Sign up

Sign up to view our downloads

Sign up

RF & Microwave 2019
20th March 2019
France Paris Expo, Porte de Versailles