Une carte pour tous

Posted By : Alice Matthews
Une carte pour tous

 

Sur le marché de l’informatique, les nouvelles conceptions ne sont qualifiées de révolutionnaires que si elles permettent de nouveaux concepts et de nouvelles applications qui auparavant n’étaient possibles que de manière limitée, voire inconcevables.

Auteur : Mario Klug, Senior Marketing Manager Embedded Boards & Systems, Rutronik

Par le passé, de nouveaux concepts qui ont fortement influencé la convivialité des systèmes informatiques avaient déjà accompagné la miniaturisation croissante des conceptions de puces et la concentration sans cesse croissante de toujours plus de puissance de calcul sur un espace de plus en plus réduit qui en résultait.

Que l’on prenne pour exemple la tablette ou les smartphones : ces concepts ont dans un premier temps modifié le marché grand public pour conquérir ensuite le marché industriel afin de permettre également dans ce domaine de nouvelles approches pour l’utilisation de l’informatique. Finalement, tous ces concepts concernaient des catégories d’équipements tout à fait nouvelles qui ont permis de nouveaux scénarios d’utilisation.

Lorsque l’on examine la mobilité actuelle dans l’informatique, on découvre différents concepts qui continuent à coexister mais, dans le meilleur cas, ne font que se compléter. En voyage privé, on emportera plutôt une tablette et un smartphone en complément. Dans le domaine professionnel, les notebooks, convertibles ou slimbooks font partie du répertoire standard. Un voyage d’affaires par exemple laisse rapidement entrevoir différents cas de figure pour lesquels le recours à l’informatique est souhaité, ce qui entraîne la nécessite de se baser sur différents concepts.

À l’aéroport, en attendant son vol assis dans le lobby, il est possible de travailler sur les présentations dans le notebook tout en écrivant des messages via les messageries instantanées à l’aide du smartphone. Une fois dans l’avion, la communication avec le monde extérieur est généralement coupée et l’on continue d’utiliser l’ordinateur portable pour préparer des réunions ou d’autres événements similaires.

Une fois arrivé à destination, il faut ensuite connecter son notebook à un projecteur ou moniteur pour faire la présentation. L’hôtel quant à lui dispose d’un téléviseur plus ou moins interactif. Il se connecte à la tablette, au notebook et au smartphone à l’aide du WiFi de l’hôtel permettant de traiter aussi bien les opérations commerciales que privées.

Par conséquent, on peut considérer de manière relativement sûre que la plupart des gens continueront à emporter deux à trois appareils différents en voyage qui, la plupart du temps, seront éteints ou fonctionneront en mode économie d’énergie étant donné que l’utilisation de l’ensemble des appareils est en moyenne plutôt faible.

Solution universelle pour l’utilisation professionnelle et familiale
Ne serait-ce pas bien plus pratique de disposer d’un ordinateur qui remplace tous ces appareils ? Un ordinateur capable de faire presque tout ce que les autres appareils font ? Et qui, de surcroît; est aussi petit et maniable qu’une carte de crédit, permettant non seulement d’économiser de l’espace et du poids, mais également d’optimiser l’utilisation.

C’est exactement là que la carte informatique l’Intel trouve sa place : il s’agit d’un ordinateur complet avec des dimensions extérieures de 95 x 55 x 5 mm, ce qui correspond à peu près au format d’une carte de crédit, des besoins en électricité inférieurs à 10 W et une interface normalisée proposant une approche totalement nouvelle de la mobilité des ordinateurs. Sans écosystème accessible à un large public, il est évident que ce concept ne pourrait faire son chemin. Et c’est précisément dans ce domaine qu’il convient de réfléchir sur les possibilités qu’offre ce concept.

Comme évoqué au début, les conceptions actuelles qualifiées de révolutionnaires étaient des appareils fonctionnant pour ainsi dire « Out-of-the-Box », sans écosystème notable, ce qui leur a permis de s’imposer rapidement. Ceci n’est pas le cas pour la carte informatique Intel car celle-ci a besoin de possibilités d’accueil. En partant du principe que les partenaires peuvent dès le lancement de la carte mettre à disposition des appareils adaptés à l’écosystème et que ceux-ci se répandent rapidement sur le marché, le scénario suivant est possible :

Carte au lieu de chaos
Quel que soit le type de smartphone, on n’emporte plus que la carte informatique Intel avec soi. Les dernières opérations de la veille du départ en voyage sont traitées à l’aide de la station d’accueil au bureau. Idéalement, la carte se trouve même dans l’emplacement réservé à celle-ci dans le moniteur. Le soir, la carte est retirée de son emplacement et mise dans la poche pour partir en voyage le lendemain matin. Le lobby de l’aéroport dispose de petits moniteurs aux places assises ou dans les restaurants. Ces moniteurs sont dotés d’un emplacement adapté dans lequel la carte informatique doit être insérée pour pouvoir continuer le travail jusqu’au check-in.

Dans l’avion même, le système de divertissement est au mieux doté d’un emplacement pour la carte si bien qu’il est possible de poursuivre ici aussi son travail. Arrivé à destination, il suffit d’introduire la carte pour la réunion et la présentation dans l’emplacement réservé sur le moniteur et de commencer la présentation. Le téléviseur dans la chambre d’hôtel dispose également d’un emplacement adapté permettant de poursuivre le travail sur le grand moniteur.

Quelle est cependant la grande différence par rapport aux stations d’accueil des smartphones qui arrivent entre-temps sur le marché ? La différence réside tout simplement dans la flexibilité lors du choix du système d’exploitation et des applications utilisées. Avec Microsoft Continuum, le choix du logiciel est limité en raison de la plate-forme de processeur et du nombre restreint de smartphones sous Windows 10, alors que le concept d’accueil de Samsung pour le Galaxy S8 requiert Android.

Jusqu’à nouvel ordre, la performance des smartphones ne devrait pas suffire pour les émulations et les machines virtuelles, si bien que dans la plupart des cas, ces concepts n’offrent pas la valeur ajoutée souhaitée. Cela aurait pour seul avantage qu’il suffirait de n’emporter qu’un seul appareil. Cet avantage n’a, tout au moins jusqu’à présent, pas été mis en œuvre de façon satisfaisante.

Performance sur mesure, mise à l’échelle spécifique
Il n’en va pas de même pour la carte informatique : la mise à l’échelle du Celeron N3450 jusqu’au Core i5-7Y57 compatible vPro permet d’adapter la performance à la plupart des applications quotidiennes. Les interfaces rendues disponibles par le connecteur de station d’accueil permettent aux fabricants d’appareils de relier à la carte tant les ports USB 3.0 Host que l’Ethernet et un maximum de deux afficheurs, l’un d’eux pouvant même être piloté avec une résolution UHD 60 Hz. Grâce à cela, à l’Intel Bluetooth 4.2 et au WiFi déjà intégrés dans les cartes, vous disposez des interfaces nécessaires permettant d’utiliser correctement la carte dans tout système d’accueil.

L’utilisation de la carte informatique Intel ne se limite toutefois pas aux applications décrites dans le scénario cité plus haut. Grâce à la poursuite de ce concept déjà confirmée par Intel, et ce également pour d’autres générations futures de processeurs, la carte informatique est disponible également pour d’autres applications nécessitant la mise à l’échelle et la flexibilité lors du choix du système d’exploitation et des programmes utilisés, ainsi que la possibilité d’une mise à niveau facile à une technologie plus récente en matière de processeurs.

Les installations de signalisation numérique, réalisées actuellement dans la plupart des cas à l’aide de systèmes PC externes raccordés, de modules OPS dans les moniteurs ou de solutions sous forme de cartes intégrées dans le système en sont un exemple. Chacun de ces concepts a ses avantages et ses inconvénients.

Parmi les inconvénients, citons d’une part le câblage fastidieux et sensible aux perturbations des systèmes externes et d’autre part la mise à niveau compliquée à une nouvelle technologie de la carte installée en interne. C’est pourquoi la généralisation du concept OPS était attendue depuis longtemps. Sa mise en œuvre s’est toutefois avérée trop longue et trop coûteuse. De nouvelles approches telles que Mini-OPS permettent, il est vrai, d’améliorer la solution mais ne changent rien au fait que la disponibilité sur le marché est plutôt limitée.

En partant du principe que la carte informatique Intel est disponible en quantité suffisante pour la mise sur le marché, la situation devrait être meilleure pour les applications où la robustesse n’est pas un facteur primordial ; dans ce cas, les Box PC externes sans ventilateur ou les modules Mini-OPS sans ventilateur sont le meilleur choix.

Carte informatique dans l’IoT
Si l’on va encore plus loin et que l’on s’imagine les appareils d’usage quotidien dans notre habitat, le téléviseur interactif et connecté, tout comme le réfrigérateur interactif, seraient prédestinés pour l’utilisation d’une carte informatique Intel.

Après quelques années, ces appareils pourraient eux aussi être mis à niveau à la technologie actuelle en matière de processeurs et de logiciels. De même, l’utilisation de la carte informatique dans le domaine professionnel serait envisageable pour le téléviseur domestique, ce qui permettrait de travailler sur un grand écran.

Bien entendu, il est d’ores et déjà possible de connecter une tablette au téléviseur par HDMI et de l’utiliser comme moniteur. Ce faisant, on est alors à nouveau limité à la plate-forme.

Si le développement dans le domaine des écrans OLED enroulables ou pliables se poursuit et des concepts de ce type deviennent commercialisables, rien ne s’opposerait à l’utilisation mobile de la carte informatique Intel en association avec de telles solutions d’affichage.

Finalement, la disponibilité à court terme d’un écosystème aussi large que possible sera décisive pour la réussite de cette conception révolutionnaire. Rutronik conseille les développeurs d’appareils et de systèmes en matière de développements, qu’il s’agisse de la mise en œuvre dans un nouveau système de signalisation numérique ou dans un réfrigérateur haut de gamme ultra-moderne. Avec nos collègues sur place, nous nous ferons un plaisir de vous conseiller sur les possibilités pouvant résulter de l’utilisation de la carte informatique Intel dans votre application.

Photo © Fotolia


Connectez-vous afin de laisser un commentaire

Laissez un commentaire

Aucun commentaire




Sign up to view our publications

Sign up

Sign up to view our downloads

Sign up

IoT Tech Expo 2019
25th April 2019
United Kingdom Olympia, London
Ceramics Expo 2019
29th April 2019
United States of America International Exposition Center (I-X Center)
PCIM 2019
7th May 2019
Germany Nürnberg Messe
Electronics & Applications 2019
14th May 2019
Netherlands Jaarbeurs Utrecht Hall 7 Jaarbeursplein
Agile for Automotive 2019
15th May 2019
United States of America Detroit, MI