Ami ou ennemi ? L’avenir de l’intelligence artificielle

21st August 2017
Source: Intel
Posted By : Alice Matthews
Ami ou ennemi ? L’avenir de l’intelligence artificielle

En juin, Alice Matthews d’Electronic Specifier est allée à une table ronde organisée par Intel, intitulée « AI and Humans : living happily ever after ? » Sous la direction de Georgie Barrat, présentatrice de ‘The Gadget Show’, le panel consistait de quatre experts en robotique : Sam Vincent, producteur de ‘Humans’, Sabine Hauert, membre du Royal Society Machine Learning Working Group, Jeremy Wyatt, professeur de robotique & IA, University of Birmingham et Chris Feltham, spécialiste technique de l’industrie, Intel.

Question : Qu’est-ce que le terme « intelligence artificielle (IA) » signifie pour vous ?
Vincent s’intéresse au « côté humain » de l’IA, elle nous permet « d'explorer ce que signifie être humain. » Il a expliqué qu’actuellement les artistes et les écrivains connaissent un plein boom dans l’IA.

Selon Hauert, l’IA est une opportunité d’améliorer la façon de travailler, vivre et explorer de nouvelles frontières. Prenons l’exemple des voitures autonomes, elles peuvent responsabiliser ceux qui ne peuvent pas conduire. En addition, comme on connait un vieillissement démographique, les robots d'IA peuvent agir comme compagnons ou nous rappeler de prendre des médicaments.

Malheureusement, la perception publique de l’IA est assez négative. Afin de jauger cette perception commune, le Royal Society a passé beaucoup de temps à demander au public ce qu'ils savent sur l'IA. Un sondage de mille personnes a révélé que seulement neuf pour cent de personnes connaissaient le terme ‘machine learning’, mais la plupart des sondées connaissaient ses applications, comme les voitures autonomes.

De gauche à droite : Georgie Barrat, Sam Vincent, Sabine Hauert, Jeremy Wyatt & Chris Feltham

Question : Les gens sont-ils d’accord sur le sujet de l’IA ?
Wyatt a souligné que « les personnes sont très curieuses » de nature. Lorsque Dora, un robot qui a été conçu par l’University of Birmingham, a été exposé pendant le Robotville Festival au musée de la science à Londres en décembre 2011, plus de 12 000 personnes sont allées le voir pendant quatre jours. Quant à Wyatt, il croit qu’en augmentant le contact du public avec l’IA, on peut changer la perception que les robots ‘volent nos emplois’ ou sont ‘méchants’.

A propos du marché du travail, Wyatt a constaté que l’il n’y a rien à craindre. Depuis le lancement des robots aux années 70, les taux d’emploi ont augmenté. Il a aussi expliqué que les emplois suivaient les robots, alors que ceux sans robots ont perdu leur travail. Il a souligné : « L’automatisation a toujours changé la façon dans laquelle les gens travaillent. »

Feltham partageait le même avis, disant qu’il faut saisir l’opportunité de l’IA, mais avec prudence.

Question : Serait-il possible un jour de communiquer avec l’IA ?
Alors que les vraies conversations avec l’IA sont loin d’être une réalité, selon Wyatt on devient plus doué en matière de conception de robots qui peuvent apprendre les choses. A l’avenir, il espère que les robots auraient une petite autonomie spécifique, qu'il a comparée à « un zoo d’IA ».

Question : Quelles sont les applications de l’IA dans la vraie vie ?
Actuellement, les personnes s’en rendent compte que l’IA est présente dans leurs logiciels de reconnaissance vocale, mais Feltham estime que l’on pourrait mieux aider le public. Il a parlé du Centre national pour les enfants disparus et exploités (The National Center for Missing and Exploited Children) ; une agence américaine qui aide à la recherche des enfants exposés à risques d’exploitation.

L’équipe de 25 analystes reçoit plus de huit millions pistes par an et cela les prend environ 30 jours pour déterminer si elle est utile ou non. Des logiciels de reconnaissance d’image avec IA peuvent commencer immédiatement de comparer plusieurs images, et même identifier des sites web inappropriés dont les vrais êtres humains ne sont peut-être pas capables d'accéder.

En conséquence, ce temps d’attente réduit à une demi-journée. Tous les invités étaient d’accord sur un point : un des meilleurs avantages d’IA est sa capacité super-humaine à comprendre rapidement une grande quantité de données.

Question : En ce moment, sur quels projets IA travaillez-vous ?
Wyatt et son équipe se focalisent sur la manipulation des robots, en particulier comment créer un robot qui peut faire face à l'incertitude.

Un autre facteur important est les challenges légaux et moraux qui entourent les systèmes d’IA. Hauert a expliqué qu’il y a eu une réunion de l’IEEE (L’institut des ingénieurs électrique et électronique) afin d’établir des normes éthiques pour les robots. Alors que notre recherche sur les robots avance, il faut que l’on considère comment distribuer les bénéfices équitablement, et respecter la diversité.

Question : Quel est votre ultime objectif pour l’IA ?
Feltham a estimé : « J'aimerais que l'IA devienne omniprésente, de sorte que chacun puisse profiter. Prenons l’exemple de l’internet qui a désormais un impact sur la vie de la plupart des gens, je veux que l'IA arrive à un stade similaire où il s'agit d'un assistant personnel qui aide à améliorer sa vie et à prendre de meilleures décisions. Au lieu d’être une question à propos de nous et de l'IA, il devrait être quelque chose avec lequel nous travaillons, ce qui nous aide à répondre aux questions et à résoudre les problèmes. »

Afin d’assurer que l’IA bénéfice à chacun, Hauert a souligné l’importance de communiquer avec le public pour découvrir ce qu'ils cherchent spécifiquement. Vincent a conclu le débat d'une manière positive, en disant que nous ne devrions jamais prendre au sérieux les prophéties de malheur. Il trouve l'IA toujours passionnante et est optimiste pour son avenir, et a constaté que nous devrions écouter l'intelligence « infinie ».


Connectez-vous afin de laisser un commentaire

Laissez un commentaire

Aucun commentaire




Sign up to view our publications

Sign up

Sign up to view our downloads

Sign up

Sensor+Test 2019
25th June 2019
Germany Nürnberg Messe
The Digital Healthcare Show 2019
26th June 2019
United Kingdom EXCEL, London
unbound london 2019
17th July 2019
United Kingdom Old Truman Brewery, London
DSEI 2019
10th September 2019
United Kingdom EXCEL, London
EMO Hannover 2019
16th September 2019
Germany Hannover