L’évolution de la réalité augmentée

9th October 2017
Posted By : Alice Matthews
L’évolution de la réalité augmentée

De l’aviation au déploiement de nouvelles marques, les applications commerciales de la réalité augmentée sont plus concrètes que jamais. Le phénomène a harponné des millions d’utilisateurs de smartphone dans le monde. Et, quoique inoffensif en apparence, il a occasionné de nombreux accidents, des bagarres de rue et même, dans de rares cas, des meurtres. De quoi s’agit-il ?

Auteur : Simon Creasey, Thales Group

De Pokémon Go, un jeu en réalité augmentée (RA) pour smartphone : les joueurs doivent y capturer une foule de personnages fictifs animés, qui surgissent dans des environnements de la vie réelle. Adopté par toutes les générations, Pokémon Go marquerait, selon plusieurs experts, un point de bascule, celui de l’adoption de la réalité augmentée par le grand public. Pourtant, la technologie utilisée est loin d’être nouvelle. Ses origines remontent aux années 1940.

L’évolution de la réalité augmentée
Le terme « réalité augmentée » – qui implique pour l’essentiel la fusion imperceptible du monde réel et du numérique – date des années 1990, soit environ cinquante ans après la création de la technologie elle-même. Les premières applications portèrent sur des collimateurs tête haute pour les avions militaires, initialement centrés sur les viseurs gyroscopiques pour combats nocturnes. Puis ce fut au tour de l’aviation civile de l’adopter pour le pilotage, notamment en phase d’approche.

Dans les années 1970 et 1980, plusieurs tentatives visèrent à élaborer des systèmes immersifs ou des ordinateurs portables, mais elles furent freinées par toute une série de facteurs, en particulier la taille et le coût de l’équipement.

Aujourd’hui, ces problèmes sont révolus grâce à l’accessibilité accrue et à l’omniprésence des smartphones et des tablettes, permettant aux applications en réalité augmentée d’occuper une part toujours croissante dans notre quotidien.

Un système de réalité augmentée repose essentiellement sur quatre grands éléments : un utilisateur, un environnement physique, un écran et des données numériques sur l’environment en question. Souvent, son utilisation consiste à tourner des vidéos puis d’y mêler de nouvelles informations – comme c’est le cas avec Pokémon Go.

Si les applications grand public commencent seulement à prendre de l’ampleur, des entreprises innovantes comme Thales travaillent d’arrache-pied, en coulisses, depuis des dizaines d’années pour mettre au point des solutions répondant aux besoins de clients dans de nombreux secteurs.

Thales Eye figure parmi les solutions ainsi développées. Réparer des équipements techniques est en effet un enjeu majeur pour les entreprises dans la mesure où il leur faut envoyer sur site un expert spécialement formé – ce qui coûte du temps et de l’argent. D’où l’idée de Thales : pourquoi ne pas envoyer un technicien local tout en utilisant la réalité augmentée pour le guider pendant la réparation ? C’est exactement ce que permet Thales Eye : un technicien local se rend sur place pour examiner l’équipement défectueux. Il est connecté, à l’aide d’un casque ou d’une tablette en réalité augmentée à un expert lui aussi équipé d’une tablette. En dépit de la distance, l’expert voit la même chose que le technicien et peut l’orienter vocalement durant la réparation. Ce service en est encore au prototype, mais le Groupe mise sur le potentiel révolutionnaire de Thales Eye.

« Nous poursuivons clairement une approche orientée services, avec l’objectif d’améliorer au maximum le confort et la simplicité de l’expérience utilisateur, et ce, dans tous les domaines, » a expliqué Amine Arezki, product line manager chez Thales en Allemagne.

Des solutions augmentées
La technologie de réalité augmentée mise au point par Thales a déjà bouleversé une industrie : l’aéronautique. Ses casques TopOwl et Scorpion équipent les pilotes de chasse et les pilotes d’hélicoptères militaires depuis plus de vingt ans, mais jusqu’à présent les pilotes civils avaient seulement accès, en termes d’assistance en réalité augmentée, aux collimateurs tête haute sur le pare-brise de l’appareil. C’est pourquoi Thales a développé TopMax – un système porté de visualisation, conçu pour satisfaire les exigences de l’aviation civile.

Les informations s’y affichent en fonction des mouvements de tête du pilote, assurant une aide vitale au décollage et à l’atterrissage. Les pilotes apprécient tellement TopMax que Thales étudie déjà les façons d’adapter la solution à la gestion du trafic aérien ou au contrôle du trafic ferroviaire.

Autre domaine dans lequel la réalité augmentée a fait mouche : le marketing. Aux Pays-Bas, les équipes de Thales chargées du marketing et des ventes des systèmes de combat de surface ont voulu un outil marketing ciblant les clients du secteur naval qui reflétait l’avance technologique du Groupe tout en promouvant et en expliquant certaines technologies complexes et certains concepts de service. La solution élaborée pour combler ce double souhait est une application en réalité augmentée pour tablette, baptisée Thales Naval App.

Quand sur une tablettte équipée de l’application la lentille de la caméra est dirigée vers un marqueur reconnaissable spécifique, une représentation digitale en 3D de la solution Thales apparaît sur l’écran exactement comme dans la vie réelle. Il est alors possible d’imprimer par exemple sur une brochure, un dépliant ou une carte de visite un marqueur ressemblant à l’eau de mer.

« Cela incite à conserver le support imprimé plus longtemps que d’habitude parce que le marqueur donne accès à une nouvelle façon, intéressante, de voir le monde avec nos solutions pour missions navales, » a expliqué Jeroen van der Wel, innovation manager chez Thales aux Pays-Bas. L’appli rencontre un franc succès depuis son lancement et a permis de procéder à de précieuses analyses. D’ailleurs, plus de 3 000 utilisateurs ont téléchargé l’appli sur iPad ou tablette Android dans 74 pays. Et ce nombre devrait augmenter encore avec la commercialisation prochaine de la version pour smartphone.

« Nous savons également que différents services l’ont adoptée chez nos clients, qu’il s’agisse des services opérationnels, de la maintenance ou de la gestion d’actifs. Thales l’utilise aussi comme outil de recrutement sur les salons professionnels, pour mettre en valeur la capacité d’innovation du Groupe. »

Jeroen van der Wel ajoute que l’appli continuera à évoluer puisque Thales développe actuellement des fonctions supplémentaires en vue de proposer davantage de produits et de services. « Cela rend l’application encore plus intéressante et incite nos commerciaux à l’utiliser comme outil introductif ou à laisser des marqueurs pour une agréable ‘expérience post-réunion’, » a précisé Jeroen van der Wel.

Mais toutes ces utilisations ne sont que la partie émergée de l’iceberg, étant donné le potentiel de la réalité augmentée. Thales explore d’ores et déjà les atouts de cette technologie pour des simulations et des formations – en particulier à destination des organisations militaires –, et Thales Visionix développe des « solutions miniaturisées robustes » pour les soldats des forces spéciales, qui seront équipés de casques avec réalité augmentée et connexion radio mais aussi de vestes pourvues d’un ordinateur miniature. La société étudie également la possibilité d’utiliser la réalité augmentée pour renforcer les performances de plusieurs secteurs clés, notamment le domaine médical.

Ces évolutions ne sont pas sans poser de sérieuses questions. De l’avis d’experts, certaines des premières applications ont créé un surplus d’information, ce qui a plus gêné qu’aidé les utilisateurs. Le recours à la réalité augmentée dans les sphères publiques et privées soulève également des problèmes de confidentialité.

Mais aucun de ces défis n’est insurmontable, et face au rapide développement et à l’accessibilité accrue des nouvelles technologies portables, les futures utilisations potentielles de la réalité augmentée feront passer Pokémon Go pour un jeu d’enfant.


Connectez-vous afin de laisser un commentaire

Laissez un commentaire

Aucun commentaire




Plus des articles de Thales Group

Sign up to view our publications

Sign up

Sign up to view our downloads

Sign up

World Electronics Forum 2017
24th October 2017
France Angers
RF & Microwave 2018
21st March 2018
France Paris expo Porte de Versailles