JTAG Live assure désormais le test et le débogage des cœurs de microprocesseur

28th February 2012
Posted By : ES Admin
JTAG Live a le plaisir d’annoncer le lancement d’une toute nouvelle série d’outils de débogage pour les systèmes DSP et microprocesseurs utilisant divers cœurs RISC et DSP. Grâce à JTAG Live Corecommander, les ingénieurs peuvent activer les modes OCD (On-Chip Debug) de nombreux cœurs répandus de façon à axer les tests sur le noyau.
Alors que de nombreux composants sont désormais dotés de registres boundary-scan JTAG (norme IEEE 1149.1), largement exploités pour fournir un accès de test à des circuits numériques ou mixtes, un nombre non négligeable de microprocesseurs et de DSP se caractérisent par des registres de test boundary-scan déficients voire inexistants. Cette carence peut se révéler pour le moins « frustrante » pour les ingénieurs de tests électroniques désireux d’employer des méthodes alternatives pour le test des microprocesseurs et/ou des clusters/composants périphériques associés.

Les routines Corecommander conviennent idéalement au diagnostic des pannes sur les cartes « mortes » au stade du débogage ou de la réparation, car aucun codage sur la carte n’est nécessaire pour définir les lectures et écritures en mémoire. Les composants déficients vis-à-vis de boundary-scan peuvent également être mieux exploités pendant le test de production car les fonctions pilotées par Corecommander améliorent la couverture des défauts. Corecommander repose sur le langage Python et offre donc un complément parfait au produit JTAG Live Script, donnant accès à des composants analogiques tels que les ADC ou DAC et permettant également le test synchronisé avec des composants boundary-scan à part entière.

Conçues par des ingénieurs de test pour des ingénieurs de test et disponibles dès à présent, ces solutions prennent le contrôle des fonctions clés du cœur de processeur via ses modes intégrés d’émulation ou de débogage. Les produits JTAG Corecommander doivent leur rapidité d’apprentissage et leur facilité d’utilisation à leurs deux modes de fonctionnement, à avoir « interactif » et « Python intégré » :
• Le mode interactive permet de sélectionner un composant pris en charge sur une carte, puis de sélectionner « manuellement » des commandes d’accès aux registres ou bien des opérations complètes de lecture ou d’écriture en mémoire dans une fenêtre interactive et de les adresser, via un contrôleur compatible, à la carte cible. Il est également possible d’exporter des séquences de commandes depuis la fenêtre interactive afin de les réexécuter dans le cadre d’un script Python.
• Le mode Python intégré permet, grâce à une structure similaire à celle de JTAG Live Script, d’intégrer des fonctions Corecommander dans du code Python afin de créer des modules réutilisables pour des tests spécifiques.

Des exemples fournis aident à l’utilisateur à créer des tests de RAM ou des fonctions de programmation de mémoire flash via le cœur de processeur.


You must be logged in to comment

Write a comment

No comments




Derniers articles

Sign up to view our publications

Sign up

Sign up to view our downloads

Sign up

Unmanned Maritime Systems Technology 2017
24th May 2017
United Kingdom London
SENSOR+TEST 2017
30th May 2017
Germany Nuremberg
Future Surface Fleet 2017
6th June 2017
United Kingdom Portsmouth
Electronic Warfare Europe 2017
6th June 2017
United Kingdom Olympia, London
Automechanika Birmingham 2017
6th June 2017
United Kingdom NEC, Birmingham