Kontron définit un nouveau standard de Computer-on-Module créant des solutions de basse puissance, évolutives et prêtes à l’emploi

28th November 2011
News Release from: Kontron AG
Written by : ES Admin
Kontron définit un nouveau standard de Computer-on-Module créant des solutions de basse puissance, évolutives et prêtes à l’emploi
A l’occasion du salon SPS/IPC/DRIVES à Nuremberg, Kontron introduit son nouveau standard de module processeur (COM ou Computer-on-Module), récemment défini pour sa prochaine famille de plates-formes embarquées ultra basse consommation. L’annonce de ce nouveau standard COM marque une étape importante de l’entrée stratégique de Kontron sur le marché ARM, récemment annoncée par le fabricant.
Le nouveau standard COM se caractérise par un facteur de forme mince conçu pour les futures plates-formes ultra-minces qui seront offertes sur étagères par la société, incluant des produits embarqués portables et des tablettes durcies, des Box PC et des systèmes d’interface homme-machine. En étendant le modèle COM aux architectures RISC, avec des solutions évolutives, modulaires et prêtes à l’emploi, le nouveau standard COM de Kontron comble le vide qui existe entre les offres industrielles propriétaires et les offres du marché grand public, qui sont beaucoup moins adaptées aux environnements exigeants. Appréciant cette approche innovante d’implémentation des processeurs SoC et ARM sur un module, ADLINK s’est engagé à supporter le standard. Ainsi, les OEM et les intégrateurs système disposeront d’une seconde source pour le nouveau format COM.

Le standard en un coup d’œil
Le nouveau standard COM a été développé pour une famille de modules équipés de processeurs ARM et SoC. Basé sur le connecteur MXM 3.0 à 314 broches qui atteint seulement 4,3 mm de hauteur, il permet de créer des concepts durables et minces avec une connecteur économique de bord de carte à doigts dorés qui se met en place horizontalement. Le connecteur existe aussi en version résistant aux chocs et aux vibrations pour les environnements difficiles. Le standard intègre de nouvelles interfaces spécifiques des plates-formes SoC et ARM, dont des sorties vidéo comme LVDS. La feuille de route prévoit aussi d’utiliser DisplayPort avec RGB 24 bits, et HDMI. Une autre première est l’intégration d’interfaces de caméra dédiées, qui minimisent l’effort de conception et la nomenclature. Les utilisateurs n’auront plus besoin de faire des compromis ou de travailler avec des standards inefficaces qui s’étendent du jeu de fonctions x86 aux E/S légères des ARM et des SoC. La spécification comporte initialement deux formats de modules pour répondre en souplesse à diverses contraintes mécaniques : un module court de 82 mm x 50 mm et un module standard de 82 mm x 80 mm. D’autres volets de la spécification satisfont à des exigences déjà bien connues par le biais de standards de modules existants ; il en résulte que cette version 1.0 possède un bon niveau de maturité. Des détails supplémentaires sont disponibles sous clause de confidentialité.

« Notre entrée stratégique sur ce marché et notre investissement massif ont pour fer de lance non seulement le lancement des produits à venir, mais aussi l’arrivée d’un nouveau format standard de module COM destiné à ces produits. Cela souligne notre détermination à standardiser les technologies évolutives dès leur lancement, » explique Dirk Finstel, CTO de Kontron. « Nous avons eu beaucoup de réussite dans la standardisation des formats embarqués, particulièrement avec ETX et COM Express. Nous allons maintenant reproduire cette réussite sur les marchés des processeurs ARM et SoC qui complémentent la technologie x86. Par rapport aux approches existantes pour ARM et SoC, faites uniquement de conceptions spécifiques, les utilisateurs bénéficieront de coûts d’investissement de R&D massivement réduits, par l’utilisation de plates-formes prêtes pour l’application qui n’existaient pas auparavant dans leur domaine. Et nous sommes très heureux d’avoir ADLINK à nos côtés pour supporter ce standard, ce qui va accélérer son succès. »

« Nous sommes fiers d’être la première entreprise à supporter la nouvelle plate-forme d’architecture embarquée basse puissance, » répond Henk van Bremen, Directeur Produits d’Informatique Embarquée chez ADLINK Technology. « C’est un honneur et une joie de pouvoir entrer sur le marché ARM qui était jusqu’ici propriétaire, par le biais d’une initiative de standardisation de produits COTS. Cette approche est idéale pour concevoir sur mesure des produits spécifiques en se basant sur une plate-forme de modules évolutive et éprouvée ; cela épargnera beaucoup de temps et d’argent aux utilisateurs. La validation du concept sera obtenue très rapidement par des implémentations OEM. Et nous nous attendons à ce que ces implémentations génèrent des volumes suffisants pour créer un standard de facto. Ce sera très bénéfique pour tous les suiveurs technologiques puisque la disponibilité et le coût économique seront garantis dés le départ. »

Les premières plates-formes de test sur site des modules ARM de Kontron seront disponibles au premier trimestre 2012. Des lancements officiels de produits sont attendus peu après. Pour connaître les dernières nouvelles et faire le point sur l’entrée stratégique de Kontron sur le marché ARM, veuillez visiter le site ARM

You must be logged in to comment

Write a comment

No comments




Latest Posts

Sign up to view our publications

Sign up

Sign up to view our downloads

Sign up

 

WEBENCH® Designer